La thérapie de couple

 

Nadine Dimino, thérapeute de couple à Aix en Provence

 

Les indications de thérapie de couple

 

Le dialogue devient de plus en plus rare dans le couple. Lorsque nous parlons de dialogue nous voulons dire : prendre le temps de parler de soi et de l’autre, pouvoir expliciter ce qu'on attend de l’autre, communiquer à son conjoint un comportement qui nous a déçu… Si la journée ou la semaine, voire même le mois, s’écoulent sans qu'on puisse dire à notre conjoint ce qui nous dérange, ce qui nous déplait dans ce qu’il a fait, ou ce que nous attendions de lui dans des circonstances bien précises, il y a beaucoup de probabilités pour que ce comportement se répète et génère un conflit parfois violent

 

 

Bien souvent, les non-dits s’accumulent dans la vie de couple et on finit par se retrouver sur un terrain miné  où chaque explosion provoque des réactions en chaîne.  On passe alors d’une mine à l’autre et le conflit s’accentue. 

 

Nous savons tous que le couple a des crises à surmonter qui dépassent la gestion de la vie quotidienne et qui peuvent mettre en danger l’existence même du couple : conflits verbaux ou physiques répétés, dépression avec perte des désirs sexuels, troubles sexuels apparus après la naissance d’un enfant, angoisses chroniques de l’un des partenaires se sentant étouffé par l’autre qui, à son tour, se sent lui-même abandonné.......

 

 

Les objectifs et la démarche suivie lors de la thérapie de couple

 

Lors du premier entretien, le thérapeute détermine, à partir de l’audition des deux partenaires du couple si la thérapie de couple est bien appropriée. 

 

La méthode utilisée par la suite dans la thérapie de couple est la méthode de RE ( Relationship Enhancement ), développée par Louise et Bernard Guerney, qui depuis plus de trente ans  ont reçu de nombreux prix nationaux américains au titre de leur travail. J’ai été formée à cette méthode par Nicole Sarradon (responsable de l'Institut Francophone de la Relation: IFRE)et est obtenue la certification qui me permet aujourd’hui de mettre à profit ces compétences au service des couples que je rencontre.

 

Dans un premier temps, le thérapeute va conduire chaque participant à avoir une attitude d’écoute empathique envers l’autre : être capable d’écouter l’autre en mettant de côté son propre ressenti afin d’être en mesure de bien comprendre et de pouvoir reformuler ensuite les besoins et les attentes énoncés par le conjoint. 

 

Ainsi, dans un deuxième temps, le thérapeute va conduire chaque participant à développer des capacités d’expression ou le savoir dire : cette phase passe tout d’abord par une meilleure compréhension de ses propres besoins pour ensuite pouvoir les exprimer d’une façon qui évite de provoquer chez l’autre des réactions de défense, d’anxiété voire d’hostilité.

 

Ces deux premières étapes constituent les pré-requis indispensables aux deux phases suivantes : la manière de discuter et la résolution des problèmes.

 

La manière de discuter va donner aux participants des outils pour maintenir une attitude positive, éviter des digressions inutiles ou nuisibles, et rapidement diriger les discussions vers les questions de fond en évitant l’escalade des conflits.

 

Enfin, la résolution des problèmes va permettre aux participants de créer et d’aider l’autre à créer des solutions originales aux problèmes. Des solutions qui garantissent la satisfaction des besoins de chacun, et de ce fait, des solutions plus susceptibles de réussir.

 

Tout au long de ce parcours, le thérapeute va également permettre aux participants la prise de conscience du changement de leur comportement et du changement du comportement de l’autre. Au fur et à mesure que cette méthode sera utilisée au cours des séances de thérapie de couple, les participants pourront alors généraliser les compétences acquises, les entretenir et les réinvestir de manière autonome dans leur vie de couple.